Comment apprendre aux enfants à être un bon camarade de classe

La rentrée scolaire est arrivée, les petits rentrent en classe et ils vont passer des heures et des heures à apprendre. Mais non seulement vont-ils intérioriser les connaissances, mais aussi socialiser avec d'autres enfants du même âge. Des jeux de la récréation à la réalisation de travaux en commun. Être un bon compagnon Cela aidera ces moments à être pris de la meilleure façon possible.

Avant de commencer le cours, vous pouvez vous souvenir de plusieurs concepts liés aux bonnes fraternité. Une façon d’assurer le bon déroulement de l’année scolaire et l’excellent développement des salles de classe. Pour cette raison, de l’école Facundo Quiroga, on se souvient de plusieurs conseils dans ce but, faisant de l’école non seulement un lieu d’apprentissage, mais aussi la possibilité de nouer de bonnes amitiés.


Empathie et penser aux autres

Dans cette école, vous vous souvenez de l’importance de penser aux autres et pas seulement à vous-même. C’est le meilleur moyen d’assurer la coexistence, de créer une conscience de groupe. Un cible atteindre avec les conseils suivants:

- créer un sentiment de groupe, un esprit qui encourage et ne se ferme pas.

- coopérer à des fins communes, soit une victoire d'équipe en jouant à la récréation ou en accomplissant un travail scolaire.

- Ne soyez pas généreux avec ceux qui se connaissent. Un exemple est de recevoir de nouveaux collègues et de les traiter de la meilleure façon possible afin de les intégrer.


- Connaître les compétences des autres et apprendre d'eux. De cette façon, le plus petit habilitera

- Se connaître de la meilleure façon possible savoir ce qui peut être apporté par quelqu'un qui sert les autres.

Comment surmonter la timidité pour se faire des amis

Est-ce que le problème pour s’adapter à de nouveaux environnements est la timidité du plus petit? Est-ce la raison pour laquelle il est difficile pour les enfants de créer un groupe? Voici quelques conseils proposés par le Hôpital Sant Joan de Déu pour surmonter cette sensation:

- Ne le force pas. "Dis bonjour", "ne cache pas", "va jouer avec les enfants". La réaction de certains parents face à la timidité de leur enfant consiste à insister pour qu’il soit ouvert et à le pousser à adopter un comportement auquel il n’est pas préparé. "Le mieux que nous puissions faire lorsque l'enfant agit avec timidité est de ne pas insister, de force ou de force, plus nous en disons, moins nous en obtiendrons", explique Sara Tarrés, auteure du blog sur la maternité Ma mère est une psychologue pour enfants.


- Évitez la surprotection. Les parents surprotecteurs prennent la parole au nom de leur enfant et viennent le réconforter chaque fois qu’il montre son désistement. Cela n'aide cependant pas l'enfant à surmonter sa timidité petit à petit. Il est également déconseillé d’éviter à tout prix les situations qui pourraient gêner l’enfant, l’isolement social ne faisant qu’aggraver le problème.

- Ne pas taguer. Les étiquettes destinées aux mineurs sont dangereuses. Il n'est pas conseillé de protéger des autres l'attitude de l'enfant avec le classique "est qu'il est très timide." Dans une nouvelle situation, il est préférable de le laisser se détendre petit à petit, jusqu'à ce que vous l'acceptiez normalement.

- Parents et enfants sociables. Si les enfants constatent que leurs parents adoptent un comportement et une attitude sociable face à de nouvelles circonstances (ils ne se montrent pas inhibés, ni retirés lorsqu'ils rencontrent quelqu'un ou arrivent dans un lieu inconnu), ils apprendront et assumeront cette façon d'agir avec naturel.

- Possibilités d'interaction. Rester à manger ou sortir avec d'autres familles avec des enfants de votre âge, inviter un ami à manger ou dormir à la maison, participer à un sport d'équipe ou aller au parc fréquemment sont quelques-unes des possibilités que les parents peuvent offrir à leurs enfants timide pour pratiquer leurs compétences sociales. Il est important de l'accompagner dès le départ pour lui apporter la sécurité dont il a besoin et lui permettre, peu à peu, de s'adapter naturellement aux nouvelles situations.

- Reconnaître leurs mérites. Un petit geste désinhibé est un effort important pour un enfant timide. Par conséquent, il est important que les parents valorisent leurs attitudes positives envers la timidité et reconnaissent avec des mots le mérite de l'enfant. Cette reconnaissance vous aidera à faire confiance à vos capacités et à vous faire sentir plus en sécurité lors de futures occasions.

Damián Montero

Vidéo: Comment SEDUIRE à l'école ?


Des Articles Intéressants