L'importance de la communication entre parents et enfants

Les conflits font partie de tous les domaines de notre vie, non seulement avec nous-mêmes, mais dans toute relation humaine. Nous pouvons avoir des divergences avec un ami proche, des points de vue différents avec un collègue ou des discussions avec nos enfants. Veiller à ce que les conflits ne se mêlent pas en ouvrant des canaux de dialogue et de communication est essentiel pour qu’ils deviennent positifs.

Conflits dans la famille

Dans l'environnement familial, de nombreux conflits surgissent et aboutissent souvent à des discussions chargées d'émotions non contrôlées, une guerre d'ego, où les conséquences sont dévastatrices pour les personnes et, bien sûr, pour leur relation.


Cependant, le conflit lui-même n’est ni positif ni négatif, il dépend simplement, entre autres facteurs, des interprétations que nous lui donnons ou également de notre façon de communiquer.

Un couple qui résout les divergences concernant l’éducation de leurs enfants de manière curieuse, où l’un des membres l’impose et l’autre se plie, finira par finir avec le temps par leur relation qui régnera la distance et la froideur qui les séparent.

Une mère qui critique constamment sa robe pour sa fille, par exemple, sera un terrain fertile pour générer une relation froide et lointaine, en plus d'affecter émotionnellement sa fille.

Bases d'une bonne communication entre parents et enfants

Toutes ces divergences dans la coexistence pourraient être résolues si nous nous efforçons d'établir une bonne communication avec notre partenaire et avec nos enfants. Peut-être que notre partenaire n'a besoin que de sentir le soutien pour lui transmettre des gestes et le regard que nous l'écoutons et que nous sommes inquiets de ce qui lui arrive. Ou simplement, notre fils a besoin que nous lui disions ce que cela vaut, même si parfois les choses ne se passent pas comme nous le souhaitons.


Il y a plusieurs façons de le faire. On peut le transmettre avec un air de complicité, on peut le faire avec la parole, partager un sport avec nos enfants, etc. Nous pouvons également communiquer en silence. Parfois, apprendre qu'il existe des situations dans lesquelles les mots restent est le plus grand acte de communication que nous puissions avoir dans nos relations humaines, générant un climat de confiance, de respect et d'empathie.

Cependant, savoir quoi faire, quoi dire, comment le dire ou tout simplement ne rien dire est un processus complexe qui soulève une série de questions: comment pouvons-nous créer un climat de confiance avec nos enfants? De quelle manière pouvons-nous transmettre notre soutien? Comment puis-je transmettre une opinion sans que l'autre personne ne se sente menacée?

Ce type de questions mérite une réflexion approfondie, car il n'est pas facile de gagner la confiance de nos enfants et plus particulièrement à certaines étapes, telles que l'adolescence.


Comment les parents devraient faire un effort pour transmettre une attitude accueillante, inspirer le calme et le respect lors de la communication. Il est essentiel d'essayer de comprendre nos enfants. Réveillez l'intuition pour détecter vos soucis, vos besoins et, bien sûr, savoir respecter votre vie privée.

Erreurs qui empêchent une communication adéquate dans la famille

Cependant, la plupart du temps, les émotions nous emportent, nous ne contrôlons pas ce que nous disons et comment nous le disons, ce qui génère des sentiments de culpabilité et de ressentiment. Certaines erreurs qui empêchent une communication familiale adéquate sont les suivantes:

- Tendance à minimiser les soucis de nos enfants: les adultes considèrent nos problèmes plus pertinents que ceux des jeunes, car nous estimons qu’ils sont plus superficiels et faciles à résoudre. Le fait de ne pas accorder l’importance méritée aux problèmes de nos enfants ou de ne pas partager leurs émotions avec eux génère une méfiance ou un sentiment d’infériorité.

- Ne pas offrir de soutien aux enfants lorsqu'ils ont un problème et se positionnent en faveur du contraire: au stade de l'adolescence, les affrontements avec leurs frères ou leurs compagnons sont fréquents. Les adultes ont tendance à dire qui a raison ou non en nourrissant le sentiment que "le monde est contre moi". Dans ce cas, n'écoutez que de manière active, en montrant l'intérêt et l'aide dans la recherche de solutions est le plus conseillé.

- Donner un jugement de valeur basé sur l'expérience des parents: À de nombreuses occasions, lorsque nous avons une conversation avec des enfants, les parents ont tendance à se concentrer sur nos expériences et à générer des jugements de valeur sur ce qui devrait ou ne devrait pas être fait. Cette façon d’agir est contre-productive, car de nombreux enfants ne se soucient pas de l’expérience des parents et ne demandent qu’à résoudre leurs problèmes. Dans ces cas, il faut faire preuve d'empathie et se mettre à la place de nos enfants.

- Choisissez des réponses sarcastiques: L'utilisation de l'humour est bénéfique, mais le sarcasme peut être néfaste dans une relation entre parents et enfants qui peut être tendue en soi. Parler naturellement, sans montrer de la colère et de l'affection est une meilleure alternative.

- Montrer une attitude coupable Les problèmes de nos enfants ne feront que compliquer le processus de communication, surtout au début de la conversation. Il est important de parler de termes de responsabilité pour actes et conséquences, mais jamais de culpabilité, car ils transmettent des émotions avec une accusation négative: "je fais tout faux" "je suis inutile" etc.

- Le fait d'essayer de résoudre un problème de nos enfants sans compter sur lui à certains âges peut être contre-productif, car ce sont eux qui doivent apprendre à gérer leurs difficultés. Par conséquent, les écouter et proposer des directives pour résoudre un problème sans imposer notre avis peut être le meilleur moyen de renforcer la communication.

La base de la communication est d'aimer, de respecter et de s'intéresser à leurs affaires et de les aider à résoudre seules leurs difficultés en favorisant leur autonomie. Quand il y a de la confiance, on agit calmement, on n'improvise pas et des relations saines sont établies à tous les niveaux.

Ángel Bernal Caravaca. Psychologue et médiateur. Cofondateur de Lomber Soluciones Cyberintimidation

Vidéo: Communiquer avec ses enfants : l'importance de la cohérence entre la parole et le geste


Des Articles Intéressants

Comment amener vos enfants à vous dire la vérité

Comment amener vos enfants à vous dire la vérité

Les enfants de 1 à 6 ans mentent pour plusieurs raisons, mais l’essentiel est que nous nous rendions compte qu’ils n’ont toujours pas d’intention morale. Peut-être ont-ils peur, veulent-ils se...