Cinq conseils pour éduquer les enfants avec gentillesse

Nous voulons tousQue nos enfants sont bons, travailleurs, intelligents ... et surtout qu'ils sont heureux Une des clés du bonheur n’est pas de donner beaucoup de cadeaux à nos enfants, mais bien de les éduquer pour qu’ils soient de bonnes personnes et comprennent l'importance de la gentillesse et de l'empathie.

L'empathie, la capacité de s'inquiéter de ce qui arrive aux autres, est essentielle aujourd'hui et est transmise par les parents. Cependant, une enquête menée à l'Université de Harvard (États-Unis) a mis en exergue le fait que les enfants ne "reçoivent" pas le message de leurs parents: la plupart croient que leurs parents seront plus fiers d'eux s'ils obtiennent de bonnes notes au lieu de si ils aident un camarade de classe, par exemple.


Ce travail est basé sur des enquêtes menées auprès de 10 000 enfants du pays d'Amérique du Nord qui étudient au cours des dernières années du primaire et des premières années de l'ESO. Selon vos données, les jeunes d'aujourd'hui attachent plus d'importance à leur bonheur personnel parce que c'est ainsi qu'ils pensent que leurs parents le font.

Alerte sur les générations futures

Avec les résultats de leur étude, les auteurs préviennent que lorsque les jeunes "ne donnent pas la priorité aux soins aux autres et à la justice avant les aspects de la réussite personnelle", ils finissent par avoir "plus de risques de développer des formes de comportement nuisible"Ces comportements néfastes sont la cruauté, la malhonnêteté et le non-respect des autres, selon la recherche elle-même.


Heureusement, tout n'est pas perdu: de l'avis des auteurs du rapport, gentillesse et justice comptent toujours pour les jeunes, les parents et les enseignants C’est pourquoi ils ont élaboré ces conseils afin que les enfants d’aujourd’hui soient des citoyens éthiques, gentils et équitables, dès qu’ils grandissent.

Conseils pour élever des enfants gentils

1.- Pratiquer la gentillesse

Comme le rappellent les auteurs de la recherche, les enfants ne naissent pas bons ou mauvais, mais l’éducation qu’ils reçoivent et pratiquent est ce qui détermine la manière dont ils sont éduqués et, par conséquent, à l’avenir.

Pour cette raison, pour être gentil, ils donnent l'exemple d'un instrument: il faut s'entraîner pour apprendre à le toucher ... et c'est donc avec gentillesse: vous devez répéter tous les jours, soit en aidant un partenaire à faire ses devoirs, par exemple.

2.- Les deux compétences essentielles


Dans la vie et dans la gentillesse, deux compétences sont essentielles et les parents doivent enseigner à nos enfants: la proximité et la perspective. La proximité, car nous devons être attentifs aux autres et être proches et soucieux de leur bien-être; et la perspective, car nous devons pouvoir voir la situation dans sa totalité et, ainsi, identifier les différentes manières de la confronter.

Les auteurs de la recherche veillent à ce que, si les enfants sont capables de se mettre à la place des autres, en pensant à des perspectives différentes selon les expériences de chaque situation, ils vont développer un intérêt pour ce qui arrive aux autres et, par conséquent, ils peuvent être plus justes avec leur environnement.

3.- Donner un exemple

Nous les avons répétés à maintes reprises: les parents doivent donner l'exemple à nos enfants, car les enfants plus âgés qui éduquent leurs enfants sont leurs modèles. Maintenant, comme le soulignent les chercheurs, être un modèle pour un enfant ne veut pas dire être parfait ni avoir les réponses à toutes les questions qu'ils peuvent nous poser.

Être un modèle, c'est "traiter nos fautes, reconnaître nos erreurs, écouter nos enfants et les étudiants et relient nos valeurs à leur façon de voir le monde ", selon les mots des auteurs de la recherche.

Ici, ils soulignent que non seulement les parents sont des modèles, mais aussi des enseignants. Nous devons tous essayez d'être de bons modèles et, à son tour, met en pratique les deux perspectives dont nous avons déjà parlé: être compréhensible, empathique et juste.

4.- Adieu aux sentiments destructeurs

La colère, l’envie, la peur, la honte ... sont des sentiments destructeurs auxquels personne ne peut échapper: nous les avons tous ressentis une fois, mais nous devons apprendre à les contrôler et à les rendre constructifs et apprenons à nos enfants à l'obtenir.

5.- autocritique

Le dernier conseil est aussi clair que simple: faites une autocritique. Parents, mais aussi enseignants et autres éducateurs, nous devons arrêter de penser quel message nous transmettons à nos enfants avec notre comportement, et si c'est celui que nous voulons leur envoyer. Sinon, vous devez vous mettre au travail pour changer.

Angela R. Bonachera

Vidéo: Quel est le bon (et précieux) réflexe à enseigner aux enfants ?


Des Articles Intéressants