Un somnambule à la maison: des mesures préventives pour vous aider

Une des caractéristiques les plus évidentes du somnambulisme est de marcher endormi les yeux ouverts mais ce n’est pas le seul. De nombreux enfants allument et éteignent simplement la lampe de chevet dans leur chambre ou passent un bon moment assis sur leur lit à ne rien faire d'autre que de regarder d'un air absent.

Le somnambulisme apparaît généralement entre 4 et 15 ans, a un caractère héréditaire et, bien que cela semble peu probable, il affecte généralement 15% des enfants. En principe, il se manifeste généralement pendant l'enfance et disparaît pendant l'adolescence.

Clés pour identifier un somnambule

Identifier un enfant somnambule est généralement assez simple. Il est vrai que dans les films, nous sommes fatigués de regarder des somnambules chargés dangereusement sur le rebord d'une fenêtre ou de marcher au bord d'un précipice, mais heureusement, la réalité est souvent différente et, bien sûr, beaucoup moins dangereuse.


À ces âges, le plus courant est de se lever pour faire pipi et au lieu de se diriger vers le service, dirigez-vous vers la cuisine, le salon ou tout autre lieu tout aussi inapproprié. Ou alors, enlevez ses vêtements de son lit et emmenez-la dans la chambre de son frère, puis retournez dans sa chambre pour continuer à dormir paisiblement sur le matelas.

Comment se manifeste le somnambulisme?

Une des caractéristiques les plus évidentes du somnambulisme est de marcher endormi les yeux ouverts mais ce n’est pas le seul. De nombreux enfants, par exemple, allument et éteignent simplement la lampe de chevet dans leur chambre ou passent un bon moment assis sur leur lit à ne rien faire d'autre que de regarder d'un air absent.


Pendant ce temps, notre fils sera profondément endormi. Malgré cela, il sera capable de réaliser des mouvements et des actions de toutes sortes. Vous n'avez pas besoin de vous arrêter et de penser à ouvrir ou non la porte du salon pour aller à la cuisine. C’est une action qu’il a accomplie mille fois et qu’il peut accomplir parfaitement, de manière totalement inconsciente. De la même manière, vous pouvez changer de vêtements, enlever votre pyjama, ouvrir le robinet de la salle de bain ...

C’est précisément pour cette raison que nous ne devrions pas trop nous inquiéter. Étant dans un environnement bien connu et marchant les yeux ouverts, le garçon sera en mesure d’éviter toute collision ou tout danger.

Les origines du somnambulisme

Pour la plupart des experts, le somnambulisme a un fort caractère héréditaire. Presque sans explication, ce type de trouble est souvent répété et transmis dans certaines familles, indiquant une base génétique possible.


L'incidence chez les garçons et les filles est pratiquement similaire, bien que certaines études indiquent un impact légèrement plus élevé chez les garçons.
Dans certains cas, les épisodes de somnambulisme sont également associés à d'autres problèmes tels que les terreurs nocturnes et même l'énurésie, bien que cela ne signifie pas que notre enfant en souffrira.

En outre, de nombreux garçons et filles souffrant de somnambulisme n'ont jamais fait de cauchemars ni n'ont mouillé leur lit.

Somnambules: les aider est possible

Évidemment, dans tous ces cas, notre attitude, malgré la surprise préalable, doit passer par la compréhension la plus absolue. Nous ne réprimandons jamais notre fils pour ce type d'épisodes, principalement parce que, le lendemain matin, nous lui demanderons des explications, il ne se souviendra de rien.

Si nous observons que notre fils se lève la nuit, nous devrions avant tout essayer de ne pas le réveiller, car nous pourrions créer une situation vraiment angoissante. Au contraire, nous essaierons de vous ramener au lit avec douceur. Mais d’abord, nous allons essayer de le conduire aux toilettes, car il pourrait arriver qu’il veuille faire pipi. Il est important que nous ne vous réveillions pas avant que votre sommeil redevienne normal.

Bien que les accidents se produisent très rarement, chaque fois que ces épisodes se reproduisent, nous devrons envisager d'adopter une série de mesures de sécurité.
Premièrement, nous allons verrouiller la porte de la maison et sécuriser les fenêtres.
Si nous habitons une maison de plusieurs étages, nous placerons des clôtures en haut des escaliers. Nous ne devrions pas non plus le mettre au lit dans un lit trop haut.

Actions automatisées effectuées par des somnambules

En tout état de cause, nous ne devrions pas nous inquiéter trop. Un somnambule ne peut effectuer que les actions automatisées. C'est-à-dire que notre fils est probablement capable de se lever et d'ouvrir et de fermer une porte dont nous ne lui donnons pas la clé. Mais si la porte en question est parfaitement fermée, le garçon ne sera pas en mesure de rechercher notre trousseau de clés autour de la maison, il se contentera de se retourner et de se recoucher.

Nous pouvons profiter de ce moment pour lui parler doucement et dire, par exemple, "Allez, chérie, il faut que tu te remettes au lit". De cette façon, nous le ferons aller dans sa chambre où il continuera à dormir paisiblement.

Mesures préventives pour aider les somnambules

Outre toutes les mesures que nous avons déjà mentionnées, nous pouvons également adopter une série de précautions avant que notre fils ne se couche.

Ainsi, par exemple, nous pouvons essayer que le garçon ne se couche jamais sans être allé aux toilettes, surtout s’il existe une relation possible avec des épisodes d’énurésie.

Nous essaierons également de rendre votre chambre aussi silencieuse que possible, de manière à ce que votre sommeil soit calme et reposant.

Si notre fils souffre encore d'épisodes de somnambulisme fréquents, nous pouvons essayer d'enregistrer le temps écoulé à partir du moment où il s'endort et celui dans lequel l'épisode en question commence.

De cette façon, nous pouvons le réveiller 15 minutes avant l'heure prévue et le tenir complètement éveillé pendant cinq minutes.

On peut répéter cette opération plusieurs nuits de suite pour arrêter ce type d’épisodes.

Conseils pour prévenir le somnambulisme

· Assurez-vous que notre fils ne se couche pas très fatigué. Dans ces conditions, il est beaucoup plus facile pour le somnambulisme de se manifester.
· Nous ne devrions pas non plus lui permettre de s'habituer à se coucher trop tard, surtout si vous êtes malade ou fatigué. Un enfant épuisé est un enfant avec de grandes chances de souffrir de ce type de troubles.
· Il est important de vérifier que les épisodes de somnambulisme de notre enfant ne sont pas liés à d'autres facteurs tels que des problèmes de respiration. L'apnée obstructive peut parfois être l'un des déclencheurs.
· Essayons de nous informer sur le somnambulisme, non seulement chez le médecin, mais aussi pour l’acquisition de livres ou de magazines proposant des solutions pratiques.
De cette façon, il sera beaucoup plus facile d'aider notre fils.
· Ce n'est pas que notre fils devrait couper ses sorties chez des amis ou cousins ​​à dormir, mais il est bon que nous avertissions les adultes qui les accompagnent. Ils doivent veiller attentivement à ce que le garçon ne subisse aucun mal durant la nuit.


Nous ne pouvons pas laisser notre fils en dehors du problème. Profitons de la clarté du jour pour expliquer ce qui lui arrive et pourquoi. Il peut y avoir eu d'autres cas dans notre famille que nous pouvons utiliser comme exemples pour analyser et minimiser le problème.

Marina Berrio

Conseiller: Lucía Herrero. Psychologue et conseiller familial

Vidéo: Raphael - Somnambule [Official Music Video]


Des Articles Intéressants

Comment amener vos enfants à vous dire la vérité

Comment amener vos enfants à vous dire la vérité

Les enfants de 1 à 6 ans mentent pour plusieurs raisons, mais l’essentiel est que nous nous rendions compte qu’ils n’ont toujours pas d’intention morale. Peut-être ont-ils peur, veulent-ils se...