Le télétravail, la meilleure solution pour la réconciliation selon l'espagnol

Le travail et la maternité, ou la paternité, ne sont pas faciles à combiner. S'occuper d'un enfant tout en occupant un emploi est une tâche accessible à tous et pour laquelle la conciliation joue un rôle très important. Faire en sorte que les entreprises mettent en place des politiques permettant à leurs employés de se consacrer à leurs enfants au cours des premiers mois de leur vie.

Le manque de conciliation Le travail est l’un des problèmes rencontrés par les couples qui envisagent d’avoir un enfant. Une étude menée par Application Wave Il explique que la rigidité des horaires et les salaires précaires sont les principaux obstacles à la constitution d'une famille. La solution? Selon les Espagnols, ils sont autorisés à travailler chez eux.


Amélioration des horaires

Selon les données de cette étude, les travailleurs espagnols attachent une grande importance à un travail qui leur procure une horaires flexibles traiter avec des circonstances telles que la paternité. De la même manière, 60% des personnes interrogées expliquent qu’elles aimeraient occuper un emploi leur permettant d’exécuter leurs tâches à domicile, le cas échéant.

En fait, trois travailleurs espagnols sur quatre aimeraient occuper un emploi chez eux pour trouver une solution au problème. conciliation travail Une autre mesure dans ce sens consisterait à inclure une politique qui mesure les efforts de la personne en objectifs et non en assistance. De cette manière, il serait possible de combiner l'exercice d'un poste avec l'éducation d'un bébé.


Mesures de conciliation

Tandis que les entreprises optent pour des politiques de conciliation, vous pouvez travailler chez vous avec certaines mesures telles que:

1. Plan. La première étape dans la réconciliation de la famille et du travail consiste à définir clairement les tâches qui nous attendent. Par conséquent, il sera nécessaire de dresser une liste nous permettant de nous organiser et de décider de l'ordre d'importance et des heures nécessaires à chaque tâche. Ce sera le moyen le plus efficace d'allouer l'espace et le temps correspondant à la réalisation de chaque tâche sans commettre d'erreur. Bien que toute planification implique un investissement de temps, dans ce cas, ce ne sera pas une perte de temps mais un temps bien dépensé. Ainsi, chacun, connaissant les tâches en suspens, pourra doser ses efforts et ses ressources de manière plus efficace.

2. Prioriser les tâches. Il faut leur donner un ordre d'importance. Bien qu’à la fin de la journée, de la semaine ou du mois, toutes les tâches que vous aviez en suspens doivent être terminées. Vous devez choisir celle que vous ferez en premier ou celle à laquelle vous allez consacrer plus de temps et d’efforts pour distinguer ce qui est vraiment important de ce qui est recommandé. Pour cela, il est nécessaire de distinguer trois types de tâches: essentielles, souhaitables et inutiles:


- Les tâches essentielles: ce sont les tâches prioritaires, celles que nous devons effectuer de manière obligatoire pour éviter les conséquences négatives, telles que: aller au travail tous les jours ou aller chez le médecin quand on est mauvais.

- Les tâches souhaitables: ce sont des tâches que nous plaçons parfois en priorité pour la conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle, mais qui, en réalité, ne sont pas strictement nécessaires. Ce sont des tâches que nous aimerions accomplir, mais nous ne devrions pas leur accorder la première priorité, telles que: laver la voiture avant un événement social, amener les enfants à de nombreuses activités parascolaires, organiser un repas compliqué pour des amis.

- Tâches inutiles: ce sont les tâches qui supposent une complication ajoutée au quotidien et qui apportent un très petit avantage. Par exemple: passez par différents magasins pour trouver une tenue de soirée lorsque nous avons d’autres à la maison qui pourraient en valoir la peine, consacrez des heures à vous préparer avant de partir.

3. Faire avant la chose importante que l'urgence. Les tâches que nous considérons comme urgentes occuperont toujours la première place parmi nos priorités en matière de rapprochement. D'une part, bon nombre de ces problèmes urgents sont parfois importants, mais pas "la vie ou la mort", c'est-à-dire qu'ils sont des tâches souhaitables pour lesquelles nous sommes devenus essentiels. Deuxièmement, ces problèmes urgents peuvent, à leur tour, nous empêcher de voir d’autres problèmes importants qui, pour ne pas avoir la date et l’heure de la livraison, nous laissons la fin. En ce sens, il est nécessaire de rappeler qu’il vaut la peine de profiter de certaines choses importantes et de reléguer certaines choses qui semblaient urgentes.

4. Demander de l'aide, déléguer. Parfois, tout couvrir est impossible. À ces occasions, il est nécessaire de demander de l'aide. D'une part, cette décision nécessite un exercice préalable d'humilité, c'est-à-dire de reconnaître qu'une seule personne ne peut parfois pas résoudre tous les problèmes. En outre, il faudra faire preuve de confiance, car déléguer signifie faire confiance à une autre personne, ce que nous voudrions sûrement faire, mais le manque de temps ne nous le permet pas. Enfin, demander de l'aide requiert de la confiance en soi pour reconnaître que demander de l'aide n'est pas synonyme "inutile", mais avec une personne intelligente qui sait gérer ses ressources et comprendre ses besoins.Ainsi, déléguer à quelqu'un d'autre certaines tâches quotidiennes sera un moyen responsable de faire face à la surcharge de tâches.

5. Abandonner la perfection. Souvent, non seulement nous voulons tout couvrir, mais nous voulons aussi que tout soit parfait. Cependant, le temps est limité et nous oblige à renoncer à la perfection. Lorsqu'une personne est surchargée de tâches, c'est probablement parce qu'elle tente de tout faire au plus haut niveau. Cependant, bien qu'il soit toujours important que les choses soient bien faites, nous devons savoir que, parfois, pour arriver à accomplir une tâche, nous suspendons toutes les autres tâches.

6. Éliminer le sentiment de culpabilité. Échouer dans une tâche est quelque chose de normal qui peut nous arriver à tout moment. Parfois, les objectifs n’ont pas été suffisamment réalistes, dans d’autres, la paresse ou une mauvaise organisation nous ont obligés à laisser quelque chose en suspens. Dans tous ces cas, il est préférable de faire une autocritique, mais sans être trop durs avec nous-mêmes, en acceptant que les échecs et les objectifs non atteints font partie de la vie quotidienne.

7. Être heureux. Le premier objectif du jour au jour devrait être le bonheur. Par conséquent, lors de la planification de la gestion de la surcharge de tâches, nous ne devons pas oublier que la qualité de vie et la santé ne doivent jamais être reléguées au second plan. Ainsi, les tâches sont un moyen de rendre la vie plus confortable, d’atteindre des objectifs, de nous rapprocher du bonheur.

Damián Montero

Vidéo: Une histoire belge... de Bruxelles à Grand Brussel


Des Articles Intéressants

5 astuces pour s'adapter à la rentrée scolaire

5 astuces pour s'adapter à la rentrée scolaire

Les vacances sont terminées et les parents considèrent déjà le meilleur moyen d’adapter nos enfants aux matinées, aux horaires et aux routines du début de la matinée qui supposent le début de l’année...

Travailler la patience avec la famille

Travailler la patience avec la famille

Le patience C'est une vertu difficile à atteindre mais facile à perdre. Les situations stressantes peuvent dépasser n'importe lequel, même les adultes. Un exemple clair est de demander constamment...

La deuxième grossesse

La deuxième grossesse

La deuxième grossesse a un grand avantage pour la mère et c’est qu’elle a plus d’expérience. Elle est mieux préparée physiquement et ne trouve pas si difficile de réagir et de s’adapter aux...