Comment surmonter le stress avant les examens

Est-il temps de passer un examen et de constater que vos enfants ont peur et sont en détresse? C'est normal et il y a une solution pour cela. Mais il est important de le résoudre car le stress avant les examens C'est un problème grave, non seulement à cause du pourcentage élevé d'élèves qui en souffrent, mais aussi parce que cela a un effet très négatif sur leurs performances.

Combien de fois nous est-il arrivé dans notre jeunesse que les nerfs nous aient joué un tour avant un examen? Aider nos enfants à faire face au stress des semaines d’examen est essentiel non seulement pour améliorer leurs performances, mais surtout pour leur bien-être. Un très grand nombre d’élèves en échec scolaire n’ont pas de difficultés d’apprentissage ni de capacités inférieures à celles de leurs camarades de classe, mais sont très angoissés avant les examens, ce qui les empêche de se concentrer et de réussir les tests.


Les effets de l’anxiété sur les performances sont assez clairs et surviennent principalement dans certaines conditions: lorsque les instructions sont menaçantes ("Votre avenir en dépend", "si vous suspendez, vous devrez répéter"), lorsque le temps presse ou Lorsque la tâche est complexe et nécessite un niveau élevé de concentration. Alors, comment survivre aux examens?

Quel est l'anxiété

L'anxiété est une émotion, toujours ressentie comme désagréable et négative, qui survient dans une situation où l'individu perçoit une menace. La réponse à l'anxiété est automatique et innée, mais nos expériences antérieures nous apprennent les choses qui sont perçues comme une menace. Par conséquent, chaque personne ressent des situations différentes comme des menaces.


Comment l'anxiété de test se manifeste

L'anxiété se manifeste dans trois plans différents:

1. Dans le corps: en augmentant la fréquence cardiaque (tachycardie), en augmentant la fréquence respiratoire, en cas de transpiration, de tensions et de tremblements musculaires, de détresse respiratoire, de bouche sèche, de difficulté à avaler et de gêne gastrique, entre autres. À leur tour, ces changements physiologiques peuvent conduire à une série de troubles psychophysiologiques transitoires, tels que maux de tête, insomnie, nausées, vertiges, dysfonctionnement érectile, contractures musculaires, dysfonctionnement gastrique, etc.

2. Dans l'esprit: par des sentiments de malaise, d'inquiétude, d'hypervigilance, de tension, de peur, d'insécurité, de sentiment de perte de contrôle, de difficulté à décider, de ne rien dire, présence de pensées négatives sur soi-même ou sur notre performance avant les autres, craignant qu'ils se rendent compte de nos faiblesses, des difficultés à penser, à étudier ou à se concentrer et à la perception de forts changements physiologiques.


3. dans le comportement: hyperactivité, mouvements répétitifs, difficultés de communication (bégaiement), consommation élevée d’aliments ou de substances (telles que café, tabac ou boissons stimulantes), pleurs, tension dans l’expression du visage, présence de réactions d’évitement à la situation qui produit le anxiété, morsure des ongles, etc.

Comment nos enfants peuvent-ils faire face au stress avant les examens?

1. Ils doivent adopter de saines habitudes de vie, en particulier pendant la période des examens: nous devons leur recommander d’essayer de bien dormir, de ne pas cesser de faire du sport (c’est bon pour eux, même s’ils «emportent» le temps d’étude) et nous prendrons particulièrement soin de leur régime alimentaire.

2. Ils doivent utiliser une technique efficace dans l'étude: il faut leur fournir un lieu défini, confortable, éclairé, avec une température agréable; utilise des contours, des résumés et des critiques.

3. Ils doivent être motivés: Ils doivent savoir pourquoi ils étudient, à quoi ils aspirent et quelle formation leur apporte en tant que personnes.

4. Ils doivent travailler préparation mentale: avant de commencer l'étude, ils peuvent utiliser la respiration profonde et la relaxation musculaire en tendant et en relaxant différents groupes musculaires. Par exemple, contractez votre front pendant quelques secondes, puis relâchez-le. Ils ressentiront la sensation de détente que cela produira et apprendront à identifier les états de tension des muscles pour les détendre immédiatement.

Sofia Carriles. Psychologue

Vidéo: Les 3 trucs pour déstresser avant les examens


Des Articles Intéressants

Exercices psychomoteurs pour faciliter la lecture

Exercices psychomoteurs pour faciliter la lecture

Heureusement le capacité de lecture Un enfant ne dépend pas du hasard, mais des fonctions de base et des capacités qui sous-tendent cette fonction sophistiquée de lecture. En tant que parents, nous...