70% des femmes de 35 ans n'ont pas eu leur premier enfant

Actuellement, l’Espagne est confrontée à une situation délicate sur le plan démographique. Le nombre de naissances diminue, la population l'âge et à long terme, cela aura des répercussions dans des domaines tels que les retraites. Loin de s'améliorer, les dernières données laissent présager une aggravation et le premier enfant a en fait trente

Cette situation rend non seulement plus difficile l’arrivée d’un deuxième enfant, mais augmente également les risques pour la femme et pour l’enfant. La possibilité d'un nouveau la grossesse elle est considérablement réduite et, dans certains cas, conduit la femme à subir des traitements de fertilité. La preuve en est que le nombre de candidats a augmenté ces derniers temps.


Déclin de la naissance

Les données proposées par la société espagnole de fertilité, SE F, lors de leur dernier congrès national, indiquent que 70% des femmes de 35 ans n’ont pas encore eu leur premier enfant. Quelque chose qui réduit les chances de devenir enceinte en raison de changements dans le cycle menstruel et la qualité des ovules. Il n’est pas surprenant que ce fait soit directement lié à l’augmentation du nombre de femmes qui recherchent des traitements de fertilité.

Par rapport aux données précédentes, l'augmentation est de 9%. Cependant, bien que ces traitements offrent un moyen alternatif d’obtenir une grossesse, cela ne signifie pas que le les risques à la fois pour la mère et pour le futur enfant. Parmi ces dangers figurent:


- Un risque plus élevé de complications pendant la grossesse. La possibilité de se terminer par une césarienne augmente également.

- Risque accru de problèmes dans le placenta entraînant de graves saignements lors de l'accouchement pouvant mettre en danger la mère et le bébé.

- Le bébé est plus susceptible de naître avec un poids inférieur.

- Augmente la probabilité que le bébé soit atteint de troubles génétiques.

- La possibilité de changement de génération est réduite.

Comment améliorer la situation

Compte tenu de la situation actuelle de la maternité, des organisations telles que le Family Policy Institute, IPF, propose plusieurs politiques pour encourager le nombre de naissances:

- Protéger les droits de la famille.

- Intégrez la "perspective familiale" lorsque vous légiférez et considérez la famille comme un investissement à long terme.


- Prendre en compte le concept de famille comme base et colonne vertébrale de la société.

- Considérer la famille comme l’un des piliers indispensables à la protection de l’avenir de la société.

- Intégrer une politique de soutien à la famille prenant en compte tous les domaines qui affectent ces noyaux.

Damián Montero

Vidéo: Le nombre de grossesses après 40 ans a presque triplé en quinze ans


Des Articles Intéressants

Le perfectionniste est né ou est-il fabriqué?

Le perfectionniste est né ou est-il fabriqué?

L’un des troubles les plus importants parmi les altérations et les troubles de la personnalité est la perfectionnisme, également connu sous le nom de "syndrome perfectionniste" ou trouble anormal...

Conseils beauté pour les premamas

Conseils beauté pour les premamas

Le miracle de la vie apporte de nombreuses joies, mais également de nombreux changements hormonaux qui transforment notre corps. Le manque de sommeil, la rétention d'eau ou l'apparition de...