Que se passe-t-il lorsque nous n'avons pas le temps d'être avec nos enfants

Le rythme de vie que nous imposons (ou qui nous est imposé) à nos enfants dès leur plus jeune âge va marquer leur caractère et non seulement leur éducation. Nous avons peu de temps pour être avec eux et le peu dont nous disposons, nous ne savons pas comment en profiter en leur compagnie. Comment notre rythme de vie les affectera-t-il?

N'oubliez pas qu'à ces âges, j'ai vécu avec des parents, ce sont des expériences très significatives pour les enfants, qui marquent profondément leur humeur à l'avenir: pessimiste / optimiste, heureux / triste, introverti / sociable ...

Par conséquent, il est plus important qu'il n'y paraît: prenez le temps d'être avec vos enfants, faites-le pour eux. Il s’agit de tirer le meilleur parti du temps dont nous disposons avec nos enfants. Ce n'est pas tant la quantité que la qualité.


Comment amener tout le monde à bien le dépenser

L'important est que nous passions du bon temps avec nos enfants et que cette relation soit enrichissante pour tous. Amusez-vous avec eux et amusez-vous avec eux. Comment l'obtenir?

En premier lieu, il est fondamental que nous soyons avec nos enfants détendus, sans nous presser, sans penser à ce que nous venons de faire ni aux mille choses qu'il nous reste à faire.

Nous devons concevoir des activités pour la maison, les loisirs, le week-end, qui soient agréables pour toute la famille. Cela ne signifie pas que nous devons jouer toute la journée. Il s’agit d’apprendre à réaliser chaque activité de la vie quotidienne dans une atmosphère détendue et amicale. Gratifiant ne signifie pas manque de demande. La demande doit plutôt être donnée dans un climat de chaleur, dans une bonne relation émotionnelle. Rappelez-vous que le vrai bonheur de l'enfant passe par un style éducatif composé à moitié de tendresse et de discipline.


Une connaissance approfondie de nos enfants est également très importante. Sachez quels sont leurs goûts, leurs illusions, leurs capacités, leurs problèmes. Pour cela, il est essentiel d’écouter et de comprendre nos enfants. Savoir intuitivement ce dont ils ont besoin ou les inquiéter. De cette façon, nous éviterons d’en former une image irréelle, à notre mesure, résultant souvent de nos frustrations ou de nos échecs.

Donc, si nous constatons que notre fils a peu d’amis, qu’il n’ya pas d’illusion, qu’il est triste, facilement frustré, qu'il passe beaucoup de temps seul ... une fois les problèmes physiques éliminés, il est temps de penser que ténacité, ...) ils ne sont pas expliqués mais ils sont transmis avec notre vie.

Des idées pour réfléchir

1. Analysons si l'alimentation et les heures de sommeil Ce sont les bons pour que vous puissiez développer toutes vos activités quotidiennes avec énergie et enthousiasme.


2. Peut-être qu'il est temps de ré-analyser les directives pédagogiques que nous continuions à la maison en ce qui concerne la tolérance, l'autorité, l'amour, ...

3. Comment est le temps que nous consacrons à notre fils, si nous savons nous amuser avec lui, sans oublier que chaque situation de la vie est une opportunité éducative, il doit nous amener à être et à les aider à devenir de meilleures personnes.

4. Nous devons connaître notre fils en profondeur: ce qu'il aime, quel plaisir, quels sont ses désirs et ses aspirations, ce qu'il est capable de faire. Et laissez-nous savoir pour eux. La connaissance mutuelle et les activités mutuelles seront enrichissantes pour les deux parties, amélioreront la communication et créeront le climat propice au besoin réel.

5. Il serait bon de revoir le calendrier des activités de notre fils et nous demander si tous sont nécessaires et véritablement formateurs. Toute activité physique excessive, chez toute personne, mais surtout chez les enfants, est une source de stress sans danger.

Conseils pour changer

1. Faisons des activités avec notre fils qui lui permettent de s'amuser en même temps en contact avec les autres, en surmontant de petites difficultés, en contact avec la nature, ... telles que: sorties sur le terrain avec des marches adaptées à son âge, commencer dans un sport comme le tennis ou le basket faire des travaux manuels ou des modèles.

2. Quand on te voit triste ou inquiet Demandons-lui ce qui ne va pas, écoutons-le attentivement et apprenons-lui à interpréter ces échecs de manière positive, en l'aidant à proposer des solutions et des alternatives.

Marisol Nuevo Espín

Vidéo: Aristocratie : elles ont beaucoup de responsabilités pour leur âge ! - Ça commence aujourd'hui


Des Articles Intéressants

Ce sont les pays avec le plus d'enfants en Europe

Ce sont les pays avec le plus d'enfants en Europe

En Europe, Pensez-vous qu'il y a beaucoup ou peu d'enfants? Y a-t-il plus qu'il y a quelques années, ou leur proportion a-t-elle diminué au cours de la dernière décennie? Une récente étude...

Semaine 38. Grossesse semaine par semaine

Semaine 38. Grossesse semaine par semaine

Changements chez la femme enceinte: semaine 38 de la grossesseVotre intestin ne cesse d'augmenter, même si sa taille varie en fonction de la femme, et votre fatigue continue d'augmenter.À partir de...

Est-ce qu'on leur dit d'être bons ou riches?

Est-ce qu'on leur dit d'être bons ou riches?

Si vous demandez à n’importe quel d’entre nous quel message nous essayons de transmettre à nos enfants pour leur permettre de se faire une vie, la grande majorité répondrait sans dégoûter: «soyez...