Seuil de douleur chez l'enfant, comment en connaître l'intensité

Aucun père n'aime son fils passer un mauvais moment. Toute maladie chez les petits inquiète les parents. Mais la première étape pour remédier à la situation est de reconnaître sa gravité. Pour cette raison, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, tels que le seuil de douleur des enfants.

Comme indiqué par l'Association espagnole de pédiatrie, AEP, depuis longtemps, il n'a pas été donné à douleur la pertinence et la considération qui devrait avoir. La gravité de nombreuses maladies est déterminée, entre autres facteurs, par ce seuil. L'estimation de l'intensité de ces sensations est importante pour le patient et le médecin.


Comment évaluer le seuil de douleur

AEP définit la douleur comme une expérience émotionnelle et sensible désagréable associée à une blessure à une zone du corps. La douleur est l’une des causes de souffrance les plus fréquentes chez les enfants atteints d’une maladie, bien qu’elle doux. Déterminer le seuil chez les enfants n’est pas facile, en particulier chez les plus jeunes, car leur perception peut être influencée par de nombreux facteurs et qu’en même temps, la communication avec eux n’est pas facile.

Lorsqu'un enfant ressent de la douleur, son comportement change généralement, ce qui offre des indices, en particulier chez les plus jeunes. 7 ans, car ils ne sont pas capables de communiquer correctement ce sentiment. Certains comportements pouvant indiquer qu'un enfant ressent de la douleur sont les suivants: pleurs ou gémissements inexpliqués, moins d'activité physique, rejet de la nourriture, recherche de contacts avec les parents plus que d'habitude, qui porte régulièrement la main à une partie de son corps , tenez-le ou laissez l’enfant éviter de frotter une partie de son corps avec rien d’autre.


Il est également important d’examiner l’impact d’une situation difficile sur votre activité habituelle, par exemple jouer au parc ou à la maison, faire du sport, aller à l’école, etc. En fonction de l'âge, du type de douleur et de la situation, le les professionnels Les professionnels de la santé utilisent différentes échelles composées de couleurs, de chiffres ou de dessins pour tenter de quantifier l'intensité de la douleur. Choisir lequel utiliser n'est pas aussi important que savoir l'appliquer. Deux types d’échelles sont utilisés selon l’âge du patient: subjectif et objectif.

Échelle objective

Le seuil de douleur est évalué par les attitudes et le comportement des enfants:

- Visage:

Niveau 0. Aucune expression particulière, sans sourire, indifférent.

Niveau 1. Grimace ou froncement occasionnel. Réservé

Niveau 2. Fronce les sourcils fréquemment ou régulièrement, mâchoire serrée, menton tremblant.


- Les jambes:

Niveau 0. Position normale ou détendue.

Niveau 1. Intranquille, agité, tendu.

Niveau 2. Donnez un coup de pied, baissez et élevez vos jambes.

- Activité:

Niveau 0. Le fait de rester calme, dans une position normale, se déplace facilement.

Niveau 1. Se tortille, change de posture, tendue.

Niveau 2. Arches, est raide ou secoue.

- Pleurer:

Niveau 0. Il ne pleure pas (ni quand il est réveillé, ni quand il est endormi).

Niveau 1. Gémit ou gémit, se plaint de temps en temps.

Niveau 2. Pleurs, cris ou sanglots constants, plaintes fréquentes.

- Capacité à ressentir du soulagement ou du confort:

Niveau 0. Heureux, détendu.

Niveau 1. Calme-toi lorsque tu le touches, le berce ou lui parle. Il peut être distrait.

Niveau 2. Difficulté à vous réconforter.

Échelle subjective

Les échelles subjectives sont plus faciles à interpréter, car c’est l’enfant qui nous dit ce qui fait mal, où, pour combien de temps et tout ce qui se traduit en chiffres, en couleurs ou en dessins. Ils ne peuvent être utilisés que chez les enfants plus âgés, avec la capacité de mieux se comprendre et de mieux s'exprimer. Pour les plus grands 5 ans Les échelles sont utilisées avec des dessins de visages qui représentent différentes intensités de douleur et l'enfant choisit celui qui ressemble le plus à la douleur. Étant le numéro 0 pas de douleur et le numéro 10 la plus grande douleur possible.

Damián Montero

Vidéo: C'est pas sorcier - Bruit


Des Articles Intéressants

Lunettes ou chirurgie pour la presbytie

Lunettes ou chirurgie pour la presbytie

La presbytie ou vision fatiguée, qui apparaît à partir de 40 ou 45 ans, n'est pas guérie car elle fait partie du processus de vieillissement naturel, mais elle est corrigée dans tous les cas, au...

Anaphylaxie chez l'enfant, Décalogue d'action de l'AEP

Anaphylaxie chez l'enfant, Décalogue d'action de l'AEP

La santé des tout-petits est l’une des principales préoccupations de la tête des parents au quotidien. Le intégrité des mineurs n'est pas toujours assuré et il y a des moments où il est compromis,...

Merci, comment enseigner aux enfants?

Merci, comment enseigner aux enfants?

Il arrive souvent que nous obligions les enfants à remercier les autres, mais vraiment comprendre le sens de rendre grâce, Ou le disent-ils comme un mot appris? Donner merci, c'est beaucoup plus que...