3% des enfants espagnols ne sont pas vaccinés par décision de leurs parents

Prévenir une maladie est le meilleur traitement. Évitez les symptômes avant même qu’ils ne se présentent maintenant comme une période d’inconfort et une possible contagion au reste de la famille, aux amis et aux personnes qui nous entourent. Pour cette raison, il est recommandé de se conformer au calendrier de vaccinations dans le plus petit pour atteindre cet objectif.

En Espagne, le taux de vaccination C'est assez bon, 97% des enfants se plient au calendrier, il y a un petit pourcentage d'enfants qui ne reçoivent pas ces injectables par décision de leurs parents. C’est ce que le groupe IPH met en garde, le promoteur du projet Immuniza, qui précise qu’il ne faut pas baisser la garde dans cette zone et que les cas dans lesquels des mineurs ne suivent pas ces traitements préventifs doivent être surveillés de près.


Importance de la vaccination

Comme ils indiquent de la Projet Immunise "Hormis l'accès à l'eau potable, aucune intervention humaine ne peut rivaliser avec la vaccination pour lutter contre les maladies évitables et réduire les taux de mortalité." Grâce à ces traitements, de nombreuses maladies contagieuses ont été contrôlées, évitant des épidémies incontrôlées.

Cependant, la tendance à ne pas vacciner les enfants observée ces dernières années a fait resurgir certaines de ces maladies infectieuses. Un exemple est la rougeole, qui a enregistré des cas de nouveau en Europe et des décès ont même été enregistrés pour cette maladie.


Dans le même temps, les experts du groupe IPH rappellent l’importance du maintien des vaccinations chez les adultes. Un exemple en est l'injectable pour prévenir la grippe, qui, bien que l'un des taux les plus élevés chez les adultes, avoisine les 57%, selon les données de la campagne de vaccination du ministère de la Santé. 2016-2017. Ce chiffre est loin des 75% recommandés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une situation que ces experts rapportent d’une part à l’existence limitée de doses dans certaines régions d’Espagne et, d’autre part, au fausse croyance cette vaccination est une affaire d'enfants. La principale conséquence de cette situation est la plus grande probabilité de contagion à domicile et la difficulté accrue d’éradiquer les maladies.

Se conformer au calendrier de vaccination

L’Unicef ​​rappelle aux parents qu’il est important de vacciner les enfants pour garantir une immunité contre les maladies généralement mortelles quelques cas. Cet organisme indique que ces doses renforcent les défenses de l'enfant contre la maladie, mais qu'elles n'ont d'effet que si elles sont administrées avant l'apparition du problème.


Vacciner un enfant qui présente les symptômes d’une maladie n’a pas de utilitéCependant, avant cela, le mineur dispose des anticorps nécessaires pour faire face à des maladies contagieuses telles que la rougeole ou la varicelle. Ces doses sont également très utiles pour éviter des problèmes aussi graves que la coqueluche pouvant entraîner la mort d’enfants.

L'Unicef ​​souligne que, dans certains cas, les parents ne vaccinent pas leurs enfants en raison des éventuels effets secondaires que ceux-ci peuvent entraîner chez les petits: fièvre, toux, etc. Cependant, ce corps note que tous ont peu importance, si on les compare à la maladie possible qu’ils provoqueraient par sa contagion. Une autre raison avancée par certains parents est que leurs enfants souffrent d’une autre maladie.

De l'Unicef ​​clarifie qu'il n'y a pas besoin de craindre les complications de la maladie présente dans le plus petit. La vaccination est parfaitement compatible avec le traitement de maladies courantes telles que le rhume, bien qu'il soit toujours recommandé de consulter le pédiatre pour des complications éventuelles avec un médicament. Dans le cas de les bébés, cet organisme recommande de maintenir la lactancia de sorte que le petit reçoive également les bénéfices de cet aliment, comme par exemple ses anticorps.

Damián Montero

Vidéo: Enquête sur la vaccination-épisode 3-Composition des vaccins & comment sont ils testés-la polio


Des Articles Intéressants

Merci: le pouvoir de la gratitude pour le bien-être

Merci: le pouvoir de la gratitude pour le bien-être

Le la gratitude est une émotion positive dont la pratique apporte de nombreux avantages à notre corps et à notre esprit, nous rendant plus heureux et en meilleure santé. Une étude menée conjointement...

Gros bébé ou bébé en bonne santé

Gros bébé ou bébé en bonne santé

Un bébé gros ou dodu, bien qu’il soit beau, n’est pas toujours synonyme de sain. Gros bébé ou bébé en bonne santé, telle est la question. La lutte contre l'obésité est un défi qui doit être relevé...

Halte à la cyberintimidation: 63% recommandent de dire

Halte à la cyberintimidation: 63% recommandent de dire

Freiner cyberintimidation C'est l'objectif à présent. Pour s'attaquer à ce grave problème social chez les adolescents et les jeunes, il est nécessaire de sensibiliser le public à ce problème et de...