Gérer les affaires de votre propre vie: éviter d'être victime

L’une des caractéristiques qui caractérisent bon nombre des jeunes d’aujourd’hui est le conformisme, le lâcher prise, l’absence de risque ... Nous sommes à l’ère du JASP: jeunes mais bien préparés ... mais pas Ils savent gérer leur propre vie.

Ils ont toute leur vie devant eux, mais ils ne sont pas heureux: ils n’étudient pas ce qu’ils veulent ou ce qu’ils valent, ils voient l’avenir professionnel comme un champ de bataille concurrentiel ... Pourquoi il est si coûteux de générer un changement, cesser de fumer changer cette situation avec des amis qui ne nous réalisent pas et avec qui on se sent mal?

Vous devez avoir le capacité à être critique, repenser ce qui ne marche pas ou ce qui pourrait aller mieux et prendre des risques. Et pour cela vous avez besoin de courage, prenez des risques. Maintenant, tout est plus facile que la génération de leurs parents, sans parler de leurs grands-parents.


Que faut-il risquer?

Comme le dit un dicton populaire: "Rire, c'est risquer de paraître idiot. Pleurer, c'est risquer de paraître sentimental. Prolongez votre bras pour en attraper un autre, c'est risquer de vous impliquer. Vouloir c'est risquer de ne pas être réciproque, vivre c'est risquer de mourir, espérer, c'est risquer de les perdre, mais il faut prendre des risques, car le plus grand danger de la vie est de ne rien risquer. Rien, si vous ne risquez rien, votre existence s'assombrit, il est probable que vous éviterez ainsi de souffrir, mais vous n'apprendrez pas, à ressentir, à changer, à aimer ou à vivre. Chainé à une attitude de peur, on devient esclave ... Et il perd sa liberté, vous n'êtes libre que si vous prenez le risque ".


Il n'est pas facile de montrer comment on est, de réaliser ce que l'on veut dans la vie. "Que penseront-ils de moi si j'étudie cette carrière, si je suis ce chemin ..." Celui qui veut peut arriver, mais le chemin n'est pas facile. Tout le monde, quand nous sommes confrontés à un changement majeur dans nos vies, nous avons peur. Mais vous devez faire face à cette peur pour changer. Il n'y a pas de tournant de la page. Parce que la peur est notre plus gros frein.

La compagnie de votre propre vie

La société la plus importante à laquelle nous pouvons nous consacrer est notre propre vie: nous devons être les protagonistes, plus que les victimes. Tout au long de votre carrière, il existe des professionnels très respectés qui effectuent des dizaines d'études et d'analyses sur votre entreprise ou vos produits. Mais curieusement, ils n’étudient pas et ne planifient pas la chose la plus importante: eux-mêmes, leur vie ... Peut-être par paresse, par ignorance, par hâte, par peur. Ou parce que repenser est un exercice qui demande beaucoup d'honnêteté, de persévérance et de courage.


Sénèque a déclaré: "Si vous ne savez pas dans quel port vous allez naviguer, le vent n’est pas bon." Il vaut la peine de passer un peu de temps dans notre vie pour déterminer où nous voulons aller.

Vivre entouré de circonstances intempestives constitue également l'excuse idéale pour que beaucoup ne renoncent pas à leur statut de victimes et manifestent de manière permanente les symptômes d'une victimite avec laquelle ils finissent par se sentir constamment "foutus en l'air, mais heureux".

Certains des symptômes les plus évidents de la victimite sont les plaintes continuelles au sujet de la vie et des autres, le sentiment de vivre en raison des circonstances plutôt que comme un facteur générateur, l’utilisation fréquente des autres en tant que béquille ou tissu de larmes, vision difficile et difficile de la vie (dans laquelle il y a beaucoup plus d'ennemis et de menaces que d'amis et d'opportunités) et la difficulté à éprouver du plaisir, entre autres.

6 conseils pour gérer sa propre vie

1. Jeter les alternatives: ce que nous ne voulons pas. Commencer ainsi est plus facile si, dans une liste, vous écrivez des situations qui ne vous satisfont pas et que vous ne voulez pas répéter.

2 Découvrez quels sont vos talents naturels. Nous les avons tous, mais peut-être que nous les avons "couverts" avec les années ou les opinions d'autres personnes ou la pression des autres. Exercer son talent est la clé de sa propre prospérité.

3. Écrivez des lettres à vous-même: c'est thérapeutique. Il est utile d’exprimer et d’expliquer ce qui nous arrive, d’avoir une distance par rapport à nous-mêmes. Asseyez-vous et écrivez sur papier une lettre pour vous dire ce qui vous arrive.

4. Ce qui semble être un revers peut servir à s’enraciner. Telle est la vertu cachée par les revers et ce qui semble mal tourner.

5. Pour vous aider à mieux vous connaître, Vous pouvez demander à ceux qui nous apprécient et ont une attitude positive envers la vie. Vous pouvez leur demander ouvertement, en leur disant d'être honnête dans leurs réponses et de souligner, par dessus tout, ce qu'ils voient de manière positive en nous.

6. Créez vos propres opportunités. Les opportunités ne sont pas simplement le fruit du hasard, mais peuvent être créées. La quantité et la qualité des opportunités qui nous apparaissent dans la vie sont directement proportionnelles à l’attitude que nous avons devant elle.

Vous êtes jeune et vous êtes à l'heure.Pensez à ce que vous voulez être, à ce que vous voulez faire de votre vie, à la façon dont vous serez plus utile et à la façon dont vous pouvez vous sentir plus satisfait de vous-même. Que pouvez-vous contribuer à la société et aux autres? Allez plus loin et construisez ces projets sains et solidaires qui vous remplissent de vie, en utilisant les seules matières premières illimitées pour les êtres humains: amour, générosité, coopération et confiance.

Je n'ai pas risqué et je suis resté

Nous pouvons rencontrer des gens qui ne sont pas heureux, tels que ceux qui citent Alex Rovira dans son livre La boussole intérieure:

- "Je voulais être une femme d'affaires ... Créez des boutiques, des boutiques de mode pour femmes, mais à ce moment, j'ai eu la facilité d'entrer dans l'Administration et maintenant je suis fonctionnaire ... C'est un travail sûr, une assurance-vie" .-

"Ma vocation était d'être psychologue, mais comme on m'avait dit chez moi que je ne gagnerais pas ma vie, j'ai décidé de faire des affaires et je me suis retrouvé ici pour vendre de l'assurance."

- "Ecoute, je vais te dire quelque chose de très intime, j'ai été un entrepreneur qui a gagné beaucoup d'argent, avec beaucoup de prestige, aujourd'hui j'ai 72 ans et tu sais quelque chose, je regrette de ne pas avoir risqué d'essayer de réaliser mon rêve, et surtout je regrette profondément de ne pas avoir vécu mes enfants. "

- "Les miens ont toujours été des animaux: des chevaux et des chiens, en particulier, mais chez moi, en tant que vétérinaire, j'étais mal vu, donc j'ai étudié le droit, comme mes frères aînés, mon père, mon oncle et mon grand-père".

- "La vie est là-bas (montrant une fenêtre), mais qui prend le risque? En fait, j'aurais toujours aimé avoir ma propre entreprise et faire quelque chose en rapport avec le monde du marketing, mais je pense qu'il est trop tard" (Celui qui dit qu'il a 35 ans!).

Ricardo Regidor
Conseil: Alex Rovira. Licence en administration et gestion des affaires et MBA de ESADE. Consultant et formateur de cadres et de gestionnaires.

Vidéo: Comment manipuler un manipulateur (et un agressif) - Affirmation De Soi .Info


Des Articles Intéressants

Merci: le pouvoir de la gratitude pour le bien-être

Merci: le pouvoir de la gratitude pour le bien-être

Le la gratitude est une émotion positive dont la pratique apporte de nombreux avantages à notre corps et à notre esprit, nous rendant plus heureux et en meilleure santé. Une étude menée conjointement...

Gros bébé ou bébé en bonne santé

Gros bébé ou bébé en bonne santé

Un bébé gros ou dodu, bien qu’il soit beau, n’est pas toujours synonyme de sain. Gros bébé ou bébé en bonne santé, telle est la question. La lutte contre l'obésité est un défi qui doit être relevé...

Halte à la cyberintimidation: 63% recommandent de dire

Halte à la cyberintimidation: 63% recommandent de dire

Freiner cyberintimidation C'est l'objectif à présent. Pour s'attaquer à ce grave problème social chez les adolescents et les jeunes, il est nécessaire de sensibiliser le public à ce problème et de...