Plus de 80% des familles espagnoles choisissent une nourrice pour leurs enfants en fonction de leurs capacités physiques.

Selon une étude récente, 8 parents espagnols sur 10 n'engageraient pas de personnel pour s'occuper de leurs enfants qui ne s'inquiètent pas de leur apparence physique, devant les Pays-Bas, l'Italie, la Finlande, le Danemark et la Norvège.

Quatre-vingt-un pour cent des familles espagnoles choisissent la baby-sitter de leurs enfants en fonction de leur apparence. Porter des piercings, des tatouages ​​ou même être en surpoids sont des facteurs que les parents prennent en compte au moment de la sélection du professionnel qui prendra soin des enfants.

L’étude, réalisée à l’international par Sitly, une plateforme qui met en relation des familles recherchant une nourrice dans 9 pays du monde, L'Espagne à la tête des Européens, en tant que parents plus attentifs à l'apparence physique des kangourous dans un entretien d'embauche. Cette grande préoccupation pour l'apparence contraste avec l'importance que les Espagnols accordent à d'autres facteurs tels que la formation ou l'éducation, occupant une troisième place dans les critères de sélection lors du choix du fournisseur de soins.


Des détails comme le port de piercings ou de tatouages ​​peuvent également être un facteur d'élimination du professionnel, bien que cela puisse avoir de l'expérience et des références. Donc un 17% des familles n'embaucheraient jamais de kangourou avec des piercings et 13% ne choisiraient jamais de fournisseur de soins pour leurs enfants tatoués.

"Avec le rythme de vie actuel de nombreux parents - avec des journées de travail marathon et un manque d'aide pour faciliter la réconciliation - les kangourous jouent un rôle de plus en plus important dans la vie des familles", explique Patricia Adam, responsable de Communication sereine. "Ils recherchent une personne qui non seulement a de l'expérience et des références, mais qui peut également représenter un bon exemple pour leurs enfants, et les parents sont de plus en plus sélectifs lorsqu'il s'agit d'engager une baby-sitter".


Les principales différences avec les autres pays

Les résultats de l'étude fournissent d'autres données intéressantes. Les familles ne tiennent pas seulement compte de cet aspect lorsqu’elles décident du choix du professionnel qui s’occupe des enfants, elles tiennent également compte d’autres facteurs tels que l’éducation ou le tabac. Un 48% des parents espagnols n'engageraient jamais une baby-sitter qui fumait et un quart des répondants ne seraient pas décidés par un fournisseur de soins qui n'était pas scolarisé ou qui avait un faible niveau de formation.

L’Italie est le pays qui accorde le plus d’importance au niveau d’études en matière d’embauche de kangourou, la préoccupation pour l’aspect physique ou le tabac à priser est minime comparée à celle d’autres pays européens. 46% des parents italiens n'engageraient pas de fournisseur de soins pour leurs enfants peu scolarisés.


Cependant, les pays scandinaves sont en tête en termes de sensibilisation à la santé. Ainsi, Les parents danois ont pour principale exigence de choisir une baby-sitter, 86% ne voudraient jamais engager un fumeur. Derrière eux, les Norvégiens avec 68% et les familles finlandaises avec 60% de parents totalement opposés au tabac.

Vidéo: Wealthy seniors: a business opportunity - Docu - 2014


Des Articles Intéressants

5 livres à donner à papa ce Noël

5 livres à donner à papa ce Noël

Avec l'arrivée de la nouvelle année, l'esprit et le cœur des parents sont pleins de bonnes intentions. Parmi les objectifs à atteindre pour l’année prochaine, les bons parents se distinguent...

L'intérêt des jeunes pour la politique augmente

L'intérêt des jeunes pour la politique augmente

Au cours des six dernières années a augmenté de 27 à 41% le pourcentage de jeunes qui se déclarent assez et très intéressé par la politique, selon le Centre Reina Sofia. C’est le principal résultat...

Comment traiter les adolescents rebelles

Comment traiter les adolescents rebelles

Quatrième et demi hurlant, une forte détonation, quelques cuillerées à thé d'insultes et le tout submergé par le sentiment d'être injustement traité et nous aurons la formule d'une journée dans la...